COMMENT RÉUSSIR LA GESTION LOCATIVE D’UN APPARTEMENT NEUF ?

Vous avez pour projet d’investir dans l’immobilier locatif ou vous venez de faire l’acquisition d’un appartement neuf que vous souhaitez mettre en location ? voici les étapes à respecter afin de réussir votre gestion locative et rentabiliser votre investissement.

ACHETER POUR LOUER : LES QUESTIONS À SE POSER POUR UNE LOCATION ?

L’immobilier locatif séduit chaque année de nombreux ménages qui souhaitent se constituer un patrimoine, bénéficier de revenus complémentaires ou encore préparer une retraite. Mais pour optimiser son achat et s’assurer de sa rentabilité, il faut se poser les bonnes questions.

FAUT-IL LOUER SON BIEN VIDE OU MEUBLÉ ?

La location d’un appartement meublé est plus intéressante pour les propriétaires et permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse grâce à un abattement forfaitaire de 50%. L’investisseur a toutefois obligation de respecter le décret n°2015-981 de 2015 qui liste le mobilier obligatoire. En outre, le bail est conclu pour une durée d’un an contre trois pour une location nue, ce qui augmente le taux de rotation des locataires.

LMNP, LMP, QUEL STATUT CHOISIR ?

Si le montant des recettes annuelles tirées de la location d’un appartement neuf meublé est inférieur à 23 000 euros, le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) s’applique automatiquement. Dans ce cas, le propriétaire doit choisir entre deux régimes d’imposition : le régime micro-bic ou le régime réel. Si les revenus fiscaux sont supérieurs à 23 000 euros, alors l’investisseur est considéré comme un loueur en meublé professionnel (LMP). Si vous achetez un appartement neuf pour le louer, d’autres contraintes peuvent s’ajouter notamment si l’acquisition s’inscrit dans le cadre d’un dispositif de défiscalisation. En Pinel par exemple, la réduction d’impôt peut aller jusqu’à 63 000 euros répartis sur douze ans. Mais pour en bénéficier, le bien doit être loué à un locataire qui respecte les plafonds de ressources fixés selon la zone d’habitation A, Abis ou B1. En outre, la période de location est à minima de 6 ans et l’appartement doit impérativement faire office de résidence principale.

FAUT-IL CONFIER LA GESTION LOCATIVE À UNE AGENCE IMMOBILIÈRE ?

La réponse dépend du temps que vous souhaitez consacrer à votre opération immobilière. En effet, le propriétaire peut être sollicité régulièrement pour :

  • La perception des loyers et les relances en cas d’impayés
  • L’envoi des quittances de loyer
  • Les réparations
  • La déclaration des revenus fonciers
  • Les tâches administratives

Si la commune où se trouve le bien n’impose pas de plafonds de loyers, celui-ci doit être fixé en fonction du marché locatif local. Quant aux charges, il peut s’agir de charges locatives au réel ou de provisions pour charges en fonction des charges locatives récupérables, ce qui engendre une régularisation annuelle. Il faut également sélectionner les locataires, réaliser l’état des lieux, rédiger et signer le bail. Pour toutes ces étapes, il est possible de trouver des conseils et des modèles de documents en ligne. L’expérience d’un agent immobilier peut également être la bienvenue.

En savoir plus :