Compte-titres

Synthèse : 

Un compte-titres vous offre la possibilité de posséder des titres et des valeurs mobilières. Rattaché à un compte courant dont vous êtes le propriétaire, ce support permet de réaliser des achats et des reventes d’actifs financiers. Il possède l’avantage de ne pas avoir de plafond contrairement au PEA.

UN COMPTE-TITRES C’EST QUOI ?

Le compte-titres est un compte regroupant les différents titres, ou actifs, dans lesquels vous avez investi. Ce dispositif est utilisé lors de placements sur les marchés boursiers. Ces différents investissements se caractérisent par différents supports à savoir :

  • Des actions
  • Des obligations
  • Des fonds
  • Des ETF

Votre compte espèces ainsi qu’un compte-titres sont liés. En effet, le premier vous permet d’acheter des actifs et de stocker les dividendes.  Le second stocke les titres achetés. C’est pourquoi lors de l’ouverture d’un compte titre, vous ouvrez également par extension un compte-espèce.

COMPTE TITRES ET PEA : Quelle différence ?

Très peu de différences caractérisent ces deux dispositifs. Fiscalement, nous dirons que le PEA est plus intéressant mais il ne permet pas une très grande flexibilité au niveau des classes d’actifs puisqu’il ne permet d’investir que dans des actions européennes. Le bémol qu’introduit le compte-titres, se situe au niveau des taxes. En effet, vos gains sont taxés et cela même après 8 ans ce qui n’est pas le cas du PEA après 5 ans. 

Que permet un compte-titres et qui peut en avoir un ?

Dans un compte-titres, vous avez la possibilité de placer de l’argent dans différents actifs à savoir :

  • des actions d’entreprises sans limitation géographique
  • des fonds d’actifs tels que les SICAV, FIP, OPCVM etc …
  • des ETF aussi appelés Trackers

Si vous souhaitez ouvrir un compte titre en France, il est nécessaire :

  • D’avoir au moins 18 ans pour en ouvrir un seul 
  • D’obtenir une autorisation parentale pour y souscrire avant 18 ans
  • Etre titulaire de la nationalité française ou être résident fiscal français (expatrié avec nationalité française)

LA FISCALITÉ DES COMPTES TITRES EN 2019

Qui dit actifs financiers et gains dit impôt. Au niveau fiscalité, vous allez devoir payer des impôts sur différentes choses notamment :

  • les plus-values et les gains que vous réalisez lors de la vente de titres
  • les dividendes issus des actions ou les coupons issus des obligations que vous touchez

Le barème appliqué est exactement le même que celui de l’impôt sur le revenu. Ajouter à ça les prélèvements sociaux, et vous avez le total des impôts prélevés sur vos gains. Il n’y a donc pas un barème spécial pour le compte-titres.

L’IMPOSITION DES PLUS-VALUES ISSUES DES COMPTES TITRES

Il existe un compteur de plus-value qui permet de calculer l’impôt à payer l’année d’après. Ce compteur se lance dès la vente d’un premier titre. Pour chaque titre vendu, l’impôt se prélève systématiquement l’année suivante. Le compte-titres n’a pas l’avantage d’offrir les mêmes avantages en terme de fiscalité qu’un

La plus-value effectuée sur chacune de vos transactions est assujettie à l’imposition. Les taxes sur les plus-values sont les suivantes :

  • L’impôt sur le revenu en fonction du taux d’imposition qui se réfère à la tranche de gain
  • Les prélèvements sociaux de 17,2 % en 2019

VOUS DISPOSEZ DE TITRES FINANCIERS À PARTIR DU 1ER JANVIER 2018

Dans le cas où les titres ont été acquis à partir du 1er Janvier 2018, vous pouvez effectuer un choix dans votre fiscalité :

  • Opter pour le prélèvement forfaitaire unique à savoir 30 % constant mais avec cotisations sociales comprises
  • Intégrer le prélèvement dans l’impôt sur le revenu. Dans ce cas, il n’y a plus droit à un abattement sur le montant de la plus-value récupérée depuis le 1er janvier 2018.

Concernant l’option du prélèvement forfaitaire unique, voici ce à quoi, vous serez confrontés :

Voici un exemple très simple :

Pour une plus-value de 2000 € sur une vente d’actions détenue depuis 3 ans, vous allez payer :

  • 12,8 % d’impôt sur le revenu sur les 2000 € soit 256 €
  • 17,2 % de prélèvements sociaux sur les 2000 € soit 344 € sans abattements possibles 

Sur un total de 2000 €, vous retirez les 600 € correspondant à l’imposition et vous recevez donc au total 2000 – 600 soit 1400 €.

VOUS DISPOSEZ DE TITRES FINANCIERS ACQUIS AVANT LE 1ER JANVIER 2018

En fonction de la durée pendant laquelle vous avez détenu des titres à l’origine de la plus-value, vous obtiendrez un abattement sur le montant brut de cette plus-value. Plus vous détenez des titres longtemps et moins vous serez imposés :

L’IMPOSITION DES DIVIDENDES, COMMENT ÇA MARCHE ?

Comme vous le savez, les dividendes sont issus de l’argent que vous touchez grâce à vos actions. Comme nous l’avons vu précédemment, vous payez la première année une avance d’impôt sur le revenu que vous allez régler l’année suivante. La banque s’occupe généralement de cette avance à hauteur des 30 % que nous avons vu. 

Il est nécessaire de distinguer deux cas de figures :

  • Concernant les intérêts et les coupons d’obligation : vous devez avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 25 000 € en tant que personne seule ou bien 50 000 € pour un couple
  • Concernant les dividendes : vous devez avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 50 000 € pour une personne seule et 75 000 € pour un couple

Une dispense d’acompte ne change malheureusement rien mais elle vous permet d’éviter de payer des impôts l’année où vous touchez un dividende ou un coupon. Dans le cas où vous n’avez pas obtenu votre dispense d’acompte, vous devez vous acquitter de l’impôt sur le revenu. Sur votre déclaration d’impôt, vous verrez votre acompte mentionné. De plus, vous recevrez ce que l’on appelle un Imprimé fiscal unique ou IFU vous indiquant les champs à remplir dans votre déclaration 2019 pour vos revenus 2018. Le montant brut des dividendes que vous avez touché l’année précédente entre à ce moment-là dans le calcul des impôts après deux réductions :

  • 40 % d’abattement hors CSG
  • 6,8 % de CSG déductible

Votre impôt sur le revenu s’applique donc sur 53,2 % du montant brut des dividendes touchés !

Quels sont les avantages d’un compte titres ?

Il n’y a pas de plafond dans un compte titres

Vous pouvez verser autant d’argent que vous le souhaitez dans un compte-titres. En effet, ces derniers ne sont pas plafonnés à l’instar du PEA qui lui est plafonné à hauteur de 150 000 €. Avec un PEA complet, n’excluez pas le compte-titres.

Retirez vos fonds sans contraintes

Récupérez votre agent à tout moment en vendant des titres. Vous serez cependant taxé directement sur les différentes plus-values effectuées !

Qui dit risque dit perte possible

Le compte-titres présente des risques. L’investissement est réalisé sur des marchés constamment en mouvement avec des répercussions économiques. Votre argent n’est donc jamais à l’abri. Les marchés financiers fluctuent à hausse comme à la baisse quotidiennement. Cependant sur le long terme, malgré les crises, guerres, faillites ou toute catastrophe les marchés ont tendance à être tirés vers le haut. Assurez vous de pouvoir boire le stress à la bouteille !

L’imposition sur les gains reste à l’affût

La chose simple à comprendre avec un compte-titres, c’est que si, vous obtenez un dividende, vous paierez des impôts. Le compte-titres ne dispose pas des avantages fiscaux du PEA. Vous souhaitez investir un petit montant sur du long terme, il vaut mieux travailler avec un PEA !

VOUS SOUHAITEZ OUVRIR UN PEA ET VOUS AVEZ BESOIN DE CONSEILS ? NOUS SOMMES LÀ POUR ÇA !

N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous pour toutes vos questions quant au compte-titres ou pour recevoir notre sélection de contrats compte-titres :

La société Zammit-conseils-patrimoine.fr est propriétaire et exploitante de ce site internet. Les informations transmises via ce formulaire seront traitées uniquement par ses équipes dans la plus stricte confidentialité, et ne seront en aucun cas communiquées ou vendues à des tiers. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données transmises.

7 + 4 =